segunda-feira, 28 de junho de 2010

Rainha da noite?

Depois de um ano e meio, voltei a estudar francês e espero ser perseverante agora. Aí, eu estava buscando notícias em sites franceses, quando vi uma entrevista no site 20minutes com um dos cantores do Mozart Opera Rock, daquele vídeo que postei aqui há alguns dias. Fui ler, óbvio. 

A entrevista é com Florent Mothe, que interpreta o compositor Salieri na comédia musical sobre a vida de Wolfgang Amadeus Mozart. Uma produção grandiosa, com canções marcantes e um elenco muito bom de cantores, bailarinos, músicos e humoristas. Tem mais sobre a peça aqui na wiki


Tudo bem, tudo certo, com ajuda do google translator para as palavras mais difíceis e então me deparo com a seguinte pergunta: Avez-vous jamais rêvé être une «Reine de la nuit» dans la vie?


Devo ter entendido mal, porque o jornalista pergunta se o cara já sonhou em ser uma "rainha da noite" na vida? Ok, ok, talvez seja só uma expressão que eu desconheço. Ou é pelo fato do jornalista citar obras de Mozart como forma de comparação nas perguntas (cult engraçadinho). Mesmo assim, sei lá, meio estranho. 


A matéria taí do jeito que saiu no site, com fotinho, prá quem quiser conferir, me ajudar na tradução, achar bizarro ou ignorar. 


Je suis un coer à prendre

par Ludovic Jaccard - L’interprète de Salieri dans l’opéra rock «Mozart», qui s’installe du 16 au 25 avril à l’Arena, confie à «20 minutes» qu’il apprécie le célibat.

20 minutes online: Florent Mothe, quelle petite musique de nuit écoutez-vous pour vous endormir? 
Florent Mothe: Il fut un temps où j’écoutais du hard rock metal dans mon lit. C’était du gros son mais j’arrivais m’endormir avec!

Avez-vous jamais rêvé être une «Reine de la nuit» dans la vie?
Non, je suis un garçon assez simple. Même si j’aime la mode, je ne m’habille pas de façon extravagante et je ne me maquille pas comme je le suis sur scène. Mais je rêve d’aller au Carnaval de Rio. Quand j’était petit, je me déguisais en Spiderman!
Dans la comédie musicale, vous êtes Salieri, le rival de Mozart. Quels sont vos rapports avec son interprète, Mikelangelo Loconte, en réalité?
On s’est rencontrés pendant les castings et par la suite, quand on s’est revus dans la troupe, on est devenu amis très vite. Il n’y a pas de jalousie entre nous.
Les NRJ Music Awards ont été votre «messe du Couronnement». Est-ce à dire que la révélation masculine de 2010 rêve d’une carrière en solo après «Mozart»?
Oui je l’espère car je faisais déjà de la musique avant, du hard rock, de la pop, du jazz.
Dans votre vie privée, avez-vous comme Mozart, une Constance?
Non, je suis célibataire, mais ça ne me dérange pas. J’ai cru à un moment que le fait d’avoir quelqu’un dans ma vie me rendrait heureux, mais c’est faux. Il faut d’abord trouver le bonheur en soi avant de pouvoir le donner aux autres.
Quelles qualités recherchez-vous chez une femme?
Qu’elle soit capable de supporter tous mes défauts, dont mon impatience!
Avez-vous le temps pour l’amour avec votre vie d’artiste, souvent sur les routes?
C’est en effet difficile de concilier les deux. Mais ces temps, j’ai l’esprit complètement occupé par mon travail dans «Mozart». Ça ne me laisse donc pas beaucoup de temps pour penser à autre chose!
Rêvez-vous de noces, comme Figaro? L’amour se traduit-il logiquement par un mariage, selon vous?
Non, pas forcément. J’ai 28 ans et je fais partie d’une génération qui ne se sent plus obligée de se marier pour former un couple.
Et l’envie de fonder une famille, ça vous titille?
Oui mais je ne suis pas pressé. Les hommes peuvent procréer jusqu’à 60 ans environ, non? Donc ça me laisse du temps (rires)!
Croyez-vous en Dieu et priez-vous avant d’entrer en scène?
Non, je suis agnostique. Je ne crois qu’en moi-même. Avant de monter sur scène, il faut avoir bien dormi, bien mangé. C’est surtout une question de mental et de physique. Mais ça ne m’empêche pas d’avoir le trac à chaque fois!
Est-ce la première fois que vous venez en Suisse?
Je ne suis venu que deux fois à Genève. En fait, je ne connais pas bien la Suisse. Sur ce pays, j’ai donc une opinion neutre, comme sa politique (rires)! Mais j’aime beaucoup l’accent suisse, je le trouve charmant.

2 comentários:

Lila disse...

Então, JKishin; vim aqui espiar a entrevista, depois do teu recado. É bem isso mesmo, ele pergunta se Florent Mothe nunca sonhou ser uma Rainha da Noite na vida real. Pergunta "cult engraçadinha", como você disse, por causa da Flauta Mágica e tal. Ele diz que é um "menino bastante simples" =)
Se precisar de outra coisa aí, me avisa, ok?
Beijão!

JKishin disse...

Valeu Lilá!!!